Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/11067/4586
Title: La nouvelle géo-économie mondiale
Author: Guerraoui, Driss, 1952-
Keywords: Relações económicas internacionais
Issue Date: 2019
Abstract: La Nouvelle Economie Mondiale du XXIeme siecle offre l’image d’un systeme éclaté, fragmenté, ou dominent des conflits à visages différenciés et à géométrie variables: - Une Europe occidentale qui doute d’elle-même et de son avenir, avec une croissance en panne et des modeles de démocraties qui s’essa ufflent; - Une Amérique du Nord qui est entrée dans une véritable phase de protectionnisme, de patriotisme économique, de conservatisme politique et de désengagement de ses responsabilités multilatérales tout azimut et à tous les niveaux, du commerce, au climat, à la migration et même de la culture, puisque les Etats unis se sont retirés de nombreux accords, conventions et agendas mondiaux concernant tous ces domaines. Toutefois, les Etats-Unis d’Amérique continuent de renforcer leur stratégie visant à préserver leur supériorité technologique et leur suprématie dans le monde, portées par un puissant complexe militaroindustrielle et une formidable capacité d’innovation technologique; - Une Amérique du Sud dont la dynamique d’émergence connait une pause, due principalement à des instabilités politiques internes, à une crise profonde, de défiance envers les institutions élues et à des choix économiques inappropriés, aggravés par une crise régionale touchant les principaux pays, notamment le Brésil, le Mexique, le Honduras, la Colombie et le Venezuela; - Une Asie plurielle qui s’érige en une véritable locomotive de la Nouvelle Economie Mondiale, avec la Chine comme puissance montante, se disputant le leadership avec de nouvelles puissances asiatiques et non asiatiques émergentes, comme la Russie et l’lnde, et dans une moindre mesure la Corée du Sud, l’lndonésie, la Malaisie et la Turquie; - Un Monde Arabe, qui, hormis quelques exceptions, est en pleine décomposition, pour ne pas dire déconfiture. Ce monde arabe est en passe de se placer en dehors de I’Histoire, et dont une bonne partie passera le restant de ce troisieme millénaire à construire des routes, des écoles et des dispensaires du fait d’une logique incontrôlée d’autodestruction, portée par des forces occultes ou déclarées, intervenant sur un terrain miné par de vieux conflits religieux, ethniques et politiques attisés par des puissances étrangeres qui agissent soit directement, soit par procuration au gré de leurs intérêts géostratégiques et civilisationnels dans la région. Cette région du monde connait une logique autodestructrice de façon accélérée depuis plus de 15 ans déjà, favorisée par l’anarchie que les Etats-Unis ont voulue créatrice, mais qui s’est avérée en fait diaboliquement ravageuse. Cet état de fait intervient dans des sociétés arabes orphelines de leurs élites et rongées par de faibles niveaux d’éducation de leurs populations, un retard technologique de leurs économies, une pauvreté endémique, des inégalités criantes et croissantes et une emprise de la radicalisation religieuse qui nourrit la culture de la mort; - Et enfin, une Afrique qui émerge, mais avec des défis sociodémographiques, socio-institutionnels, économiques, environnementaux, culturels et sécuritaires colossaux.
Description: Lusíada. Economia & empresa. - ISSN 1645-6750. - S. 2, n. 26 (2019). - p. 113-119
URI: http://hdl.handle.net/11067/4586
Document Type: Article
Appears in Collections:[ULL-FCEE] LEE, n. 26 (2019)

Files in This Item:
File Description SizeFormat 
lee_26_2019_06.pdfTexto integral361,12 kBAdobe PDFThumbnail
View/Open


FacebookTwitterDeliciousLinkedInDiggGoogle BookmarksMySpace
Formato BibTex mendeley Endnote Logotipo do DeGóis Logotipo do Orcid 

This item is licensed under a Creative Commons License Creative Commons